Visite d’Harlem Désir à Chypre (2-3/07/2015) : plein soutien au processus de négociation et renforcement des relations franco-chypriotes. [el] [en] [tr]

Le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, M. Harlem Désir, s’est rendu à Chypre les 2 et 3 juillet derniers. Au cours de cette visite, il a été reçu en audience par le Président de la République de Chypre, M. Nicos Anastasiades, et s’est entretenu avec le Ministre des Affaires étrangères, M. Ioannis Kasoulides, qui l’a également convié à déjeuner. Le Secrétaire d’Etat a également rencontré le dirigeant de la communauté chypriote-turque, M. Mustafa Akinci, ainsi que par la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies, Mme Lisa Buttenheim.

Cette visite a été l’occasion de faire le point sur le processus de négociation pour la réunification de l’île de Chypre, dont M. Désir a souligné l’importance pour le renforcement de la stabilité et de la prospérité, dans l’intérêt des communautés, de l’UE et de la région dans son ensemble. Le Secrétaire d’Etat a ainsi réaffirmé le soutien de la France aux négociations menées sous l’égide des Nations Unies et renouvelé sa confiance au Conseiller Spécial du Secrétaire Général, M Espen Barth Eide. Il a exprimé la satisfaction de la France devant l’intensification des discussions et la bonne atmosphère entourant les négociations, ainsi que devant la détermination des chefs de communautés et les derniers développements intervenus depuis la reprise du processus à la suite de l’élection de M. Akinci à la tête de la communauté chypriote-turque. Saluant l’accroissement du dialogue entre l’UE, les dirigeants de communautés et les Nations Unies, M. Désir a réitéré l’importance que la France attache à la conformité du règlement aux principes fondamentaux de l’Union Européenne et à sa compatibilité vis-à-vis de l’acquis communautaire.

Dans le domaine des relations bilatérales, le Secrétaire d’Etat a réaffirmé l’excellence des relations entre la France et Chypre et salué l’étendue de cette coopération dans les domaines politiques, de la sécurité, de la culture et de l’économie. M. Désir a également exprimé les remerciements de la France pour la solidarité exprimée par Chypre à la suite des récentes attaques terroristes survenues sur le territoire français. Il a souligné l’importance de cette bonne coopération dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, se référant notamment à la permission donnée aux forces aériennes française d’utiliser la base aérienne Andreas Papandreou.

publié le 08/07/2015

haut de la page