Remise de ses lettres de créance par la nouvelle ambassadrice Isabelle Dumont [el] [en] [tr]

Allocution de Mme Isabelle Dumont Ambassadrice de France à Chypre à l’occasion de la remise de ses lettres de créance à S.E. M. Nikos Anastasiades, Président de la République de Chypre

1
1
2
2
3
3
4
4
5
5

Crédit photo : PIO, Ambassade de France à Chypre

Le vendredi 20 septembre 2019,

J’ai l’honneur de présenter à votre Excellence les Lettres de Créance par lesquelles Son Excellence le Président de la République française, Monsieur Emmanuel Macron, m’accrédite en qualité d’Ambassadrice Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République française en République de Chypre, ainsi que les Lettres de Rappel de mon prédécesseur.

Représenter la France à Chypre est pour moi un honneur et un privilège, et j’ai l’intention d’y servir avec enthousiasme et détermination, au bénéfice de nos deux pays. La France est très attachée à la relation très étroite et de confiance qu’elle a toujours entretenue avec Chypre et qui s’est considérablement renforcée ces dernières années. J’aurai à cœur de la préserver et d’approfondir encore davantage notre partenariat tout au long de ma mission.

En tant que membre permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, Etat membre de l’UE, pays ami de Chypre et des Chypriotes, la France continuera à soutenir le principe et la conduite des négociations inter-chypriotes devant conduire à la réunification dans le cadre d’une fédération bizonale et bicommunautaire, selon les paramètres agréés par les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité. La France salue les progrès accomplis et souhaite le plein succès des efforts en cours permettant de dégager la volonté politique nécessaire pour construire l’avenir d’une île libérée de ses divisions.

A mesure que nos deux pays se sont rapprochés ces dernières années, une vision commune des principaux enjeux et défis régionaux ou mondiaux s’est construite. Sur cette vision commune, nous avons bâti des coopérations concrètes dans tous les domaines – défense et sécurité, énergie, culture, économie -, coopérations que je m’attacherai à renforcer.

Dans le domaine de la défense, un lien stratégique s’est tissé entre nos deux pays et notre coopération connaît un développement sans précédent. Elle s’inscrit dans le cadre d’un accord de Défense signé en 2017 et complété par une « feuille de route » adoptée par les Ministres de la Défense de nos deux pays en 2019. Elle se matérialise par des échanges et exercices bilatéraux fréquents, notamment dans le domaine naval, et devrait encore se densifier, y compris dans d’autres domaines. La France sait qu’elle peut toujours compter sur l’appui concret de la République de Chypre à son action, à travers l’accueil dans les meilleures conditions des nombreuses escales de nos navires, et en particulier du groupe aéronaval constitué autour du porte-avion Charles de Gaulle, ou de nos avions militaires. La France est très reconnaissante à la République de Chypre de ce soutien, qui nous est précieux et que nous mettons au profit de la sécurité en Méditerranée orientale. Alors que la construction de l’Europe de la Défense connaît de nouveaux développements, la République de Chypre joue un rôle très important aux côtés de la France pour faire aboutir ce projet essentiel qui contribue à l’émergence d’une Europe souveraine. La coopération de sécurité entre nos deux pays est également en plein essor, notamment dans des domaines comme la lutte contre l’immigration illégale, la sûreté maritime ou la défense civile.

La France est attachée au respect du droit international maritime, en particulier en Méditerranée orientale qui ne doit pas être un espace de compétition mais de coopération. Le Président de la République l’a encore rappelé lors du sommet du MED 7 le 15 juin 2019, en réaffirmant notamment la souveraineté de Chypre sur sa Zone Économique Exclusive. Il a également fait part du soutien et de la solidarité de la France avec votre pays sur ce sujet.

Nos relations économiques et commerciales présentent également de nouvelles opportunités pour notre partenariat, et je forme le vœu de les voir se développer encore durant mon mandat. Notre présence économique s’est sensiblement renforcée ces derniers temps. Cette inflexion s’est traduite par des investissements de grands groupes français. Je pense à Total mais aussi au groupe Accor, ou encore à la CNP.

Cette amitié entre nos deux pays, nous la devons aussi à notre appartenance commune à la famille francophone. La France a soutenu la volonté de la République de Chypre d’adhérer à l’Organisation internationale de la Francophonie en tant que membre associé, car il n’y a pas plus beau partage que celui de la langue, cette langue qui nous permet de dialoguer et de renforcer nos liens. Les autorités françaises sont très sensibles au fait que l’apprentissage du français demeure obligatoire dans l’enseignement chypriote, et elles se félicitent du succès de l’École Franco-Chypriote de Nicosie, qui, inaugurée en septembre 2012, symbolise l’excellence de notre coopération bilatérale. Elle accueille cette année près de 300 élèves dont une majorité de Chypriotes. De même, nos travaux communs dans le domaine de l’archéologie, anciens et fondateurs de notre coopération culturelle, représentent un modèle de partenariat bilatéral.

Au cours des dernières années, les contacts bilatéraux de haut niveau se sont intensifiés : plusieurs visites présidentielles, des visites des Ministres des Affaires étrangères ou encore de la Défense ont eu lieu entre nos deux pays. Elles traduisent nos liens étroits et l’amitié que nous nous portons.

Pour conclure, Monsieur le Président, permettez-moi de vous transmettre, ainsi qu’au Gouvernement et au peuple chypriote, les vœux chaleureux d’amitié et de prospérité que Monsieur le Président de la République française forme à l’intention de Votre Excellence.

publié le 20/09/2019

haut de la page