Célébration du 14 juillet à la Résidence de France [el] [en] [tr]

La réception de célébration de la fête nationale française s’est tenue vendredi 14 juillet à la Résidence de France, en présence du Président de la République de Chypre, M. Nicos Anastasiades et de nombreux invités. L’Ambassadeur a prononcé le discours suivant.

Monsieur le Président,
Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Mes chers compatriotes,
Chers amis,

Je vous remercie Monsieur le Président de votre présence soir et du grand honneur que vous nous faites. Ceci montre une fois de plus la relation de confiance qui existe entre la République de Chypre et la France.

En 2017, la France a élu un nouveau Président de la République et une nouvelle Assemblée nationale. M. Emmanuel Macron a donné un cap clair à notre pays : l’Europe. C’est-à-dire une solidarité plus grande, des réponses ambitieuses et fortes pour relancer un projet européen que nous partageons notamment entre Français et Chypriotes.

Cette solidarité doit se manifester dans tous les domaines, sur les questions économiques et financières, environnementales, migratoires mais également en matière de défense commune que nous voulons développer. Dans cette perspective, nous apprécions la convergence de vues entre la France et Chypre.

Nos deux pays attachent une importance à la dimension méditerranéenne de l’UE. Chypre assure la présidence du groupe « MED-7 » des pays méditerranéen de l’Union. La France appuie vos initiatives dans ce cadre et entend y participer de façon active.

La France a soutenu vos efforts courageux et ceux de M Akinci en faveur de la réunification de Chypre.

Elle ne s’est pas immiscée dans le détail de la négociation.

Notre avons été à vos côtés dans ce processus. Nous le sommes depuis 43 ans au Conseil de Sécurité des Nations-Unies. Nous le sommes aussi au sein de l’UE. Vous savez, aux Nations-Unies comme dans l’UE, que pouvez compter sur nous. Notre position est claire et ne change pas. Nous espérons une réunification juste, fondée sur les principes du droit international, des paramètres de l’ONU et l’acquis communautaire.

Pour nous, la République de Chypre est un pays ami et un allié.

Il ne s’agit pas d’une formule creuse car je crois que nous l’avons démontré avec constance et que nous continuons de le faire aujourd’hui.

Nos relations sont intenses :

-  le 28 juin la fusée ARIANE a lancé depuis la Guyane française le satellite « Hellas 3 », en présence du Ministre des Transports M Dimitriades. Il s’agit d’une magnifique coopération entre la France, Chypre et la Grèce

-  en moins d’un an :

> la France et Chypre ont signé un accord de défense, un accord de partenariat pour approfondir notre coopération dans les principaux domaines bilatéraux, un accord de coopération culturelle. L’Ecole franco-chypriote est un établissement d’excellence que le Ministre de l’Education nationale, M Kadis, nous a fait l’honneur de venir visiter cette année. Elle est en plein développement avec aujourd’hui 300 élèves dont une majorité de jeunes Chypriotes

> il y a eu deux visites présidentielles entre la France et la République de Chypre. Nous espérons que le Président Macron - avec lequel Monsieur le Président - vous vous êtes entretenu au Conseil européen de juin, viendra prochainement à Chypre. Six visites ministérielles ont eu lieu durant ces 12 derniers mois, dont celle toute récente de M Kassoulides à Paris, sans parler des visites parlementaires, des milieux d’affaires, des universitaires, des juristes, des artistes ou des sportifs !

En matière sportive, la France porte une grande ambition qu’elle espère partager avec le monde entier. En effet, Paris est candidate pour accueillir les jeux olympiques en 2024. Nous sommes convaincus que Paris a les atouts pour organiser une manifestation de cette ampleur.

Mes chers compatriotes,

Nous avons la chance de vivre à Chypre, pays accueillant où notre présence est importante et, je crois, appréciée.

La qualité de nos relations bilatérales se traduit dans tous les domaines comme je viens de le rappeler : nos entreprises sont dynamiques et veulent investir à Chypre, les touristes français viennent nombreux à Chypre.

La communauté française est dotée d’institutions solides qui servent la relation entre nos deux pays : je veux par conséquent saluer notre élue, nos Consuls honoraires à Larnaca, Limassol et Paphos, la section des conseillers du commerce extérieurs. Je veux aussi saluer toutes les associations de Français à Chypre. L’École franco-chypriote croît régulièrement, nos missions archéologiques qui ont inscrit leur action ici avec leurs collègues chypriotes dans la durée.

Tous ces acteurs contribuent à alimenter la qualité de nos relations de façon quotidienne. Ils peuvent tous compter sur le soutien de l’ambassade de France pour les aider ou les conseiller.

Soyons fiers de la présence française à Chypre, pays ami dont sommes pleinement solidaires.

Vive la République de Chypre

Vive la France

publié le 13/07/2017

haut de la page